Suivez-vous la règle des 4%?

Si vous lisez cet article, vous connaissez probablement déjà au moins un peu la règle des 4% (parfois aussi appelée règle de 25). C’est un moyen très simple de définir l’argent minimum nécessaire pour prendre sa retraite ou plus précisément pour s’arrêter de travailler.

Révision 101: Quelle est la règle des 4%?

Pour faire simple, ‘La règle des 4% est une règle statistique indiquant que dans la mesure où vous avez épargner 25 fois vos dépenses annuelles moyennes, vous pouvez vivre pendant au moins 30 ans en tout sécurité en retirant jusqu’à 4% de votre épargne initiale chaque année’.

Il existe de nombreux articles sur le sujet, et même des calculatrices en ligne pour vous aider à vous faire une idée et à faire des estimations de base. Quelques ajustements sont biensûr à prévoir pour prendre en compte également l’inflation.

Doit-on se fier aveuglément à la règle des 4%?

Le monde évolue constamment et ce qui a fonctionné hier peut ne plus être adapté aujourd’hui. Tanja Hester de OurNextLife a écrit récemment La règle des 4% n’est pas votre ami. Selon Tanja, qui a pris sa retraite à 38 ans, l’environnement financier étant ce qu’il est, ces 4% ne seraient plus valables. Elle préconise plutôt 3,5% ou même 3%. Par contre, si vous avez en plus des revenus réguliers passifs chaque mois, ce pourcentage passe à 5 voire 6%.

L’objectif de cet article n’est pas de focaliser sur les aspects techniques de la règle des 4% mais plutôt de mettre l’accent sur les bénéfices que peut vous apporter cette règle pour soit arrêter totalement une activité professionnelle pour une retraite anticipéee soit a fortiori préparer un changement de vie qui aurait un impact sur votre rémunération.

Se préparer au ‘grand saut’

J’ai toujours été très précis dans le suivi de mes comptes et des économies réalisées. Je gardais en tête que ces économies pouvaient me permettre un jour d’etre indépendant financièrement et pouvaient me donner la possibilité de vivre autrement un jour, ce qui était pour moi le signe d’une vrai liberté ! J’ai toujours profité des opportunités qui m’étaient données dans ma carrière pour « mettre de côté » sans néanmoins me priver. Je connaissais la règle des 4%, je savais que j’étais sur la bonne voie mais j’avais malgré tout toujours peur que cela ne suffise pas.

Je suis sûr que je ne suis pas le seul dans ce cas. Si vous envisagez d’acquérir vous aussi votre indépendance financière ou de changer de vie, le point le plus important est de savoir quand vous vous sentirez prêt à franchir le pas. Qu’est-ce qui peut vous aider à surmonter votre peur ? Qu’est ce qui vous aiderait à avoir le courage pour faire le premier pas vers une nouvelle vie ?

Chiffrer et tester est la clé

Pourquoi cette petite voix dans votre esprit vous fait hésiter à vous lancer en disant: « Oui, mais que se passerait-t-il si … …..? c’est surtout dû au fait que la règle des 4% est basée sur des dépenses relativement stables sur ces 30 années sans activité professionnelle. Or dans la vrai vie, les dépenses sont loin d’être stables, nous pouvons avoir des projets de voyage certaines années, d ‘importantes renovations de la maison d’autres années, la voiture à remplacer… et ce principe nous fait largement hésiter !

Aussi, quoi de mieux que de pouvoir tester des hypothèses dans un outil de simulation financière , de pouvoir mesurer réellement les risques et cela de façon chiffré. On n’est plus ainsi dans l’émotionnel mais dans le rationnel !

  • Que se passe-t-il si je quitte mon emploi cette année et que ma femme suit un, deux ou trois ans plus tard?
  • Que se passe-t-il si en plus on veut acheter un camping-car et faire le tour du monde?
  • Que se passe-t-il si l’un d’entre nous souhaite changer de boulot et commencer une nouvelle activité?

‘Ce n’est qu’après plusieurs mois après avoir testé différentes options (certaines très extrêmes), pour bien comprendre notre situation financière , nos marges de manoeuvres et les conséquences financières à long terme si nous nous arrêtions de travailler dès aujourd’hui que j’ai pu me convaincre que quoi qu’il puisse arriver dans l’avenir, nous saurons trouver des solutions financières pour gérer la situation. J’étais confiant au vu des chiffres et des simulations, sur le fait que nous n’allions pas nous retrouver sans le sou.

La vraie valeur des simulations financières

Tester vos projets de changement de vie sur un simulateur et voir les conséquences financière de chaque scénario constitue une démarche pragmatique puissante, sachant que la véritable valeur de ce processus réside dans le fait que vous vous projetez peu à peu dans votre nouvelle vie et que vous vous préparez dans votre tête à ce changement.. …. et un jour …… tu te rends compte que tu ne peux plus rester dans une situation de statut quo et que tu as vraiment envie et besoin de changer. Je me souviens très bien de ce moment pour moi. C’est en prenant le temps de refléchir à mon projet, de regarder les conséquences financières qu’au final, j’etais persuadé que c’etait possible et que j’eus le courage de remettre ma lettre de démission.

Cela fait presque un an que j’ai eu le déclic et 9 mois que j’ai quitté mon emploi salarié pour créer EFILYM et vivre plus en adéquation avec mes priorités. J’espère vraiment aider ceux qui souhaitent aussi changer de vie et qui cherchent des astuces, des moyens de faire mûrir leurs projets et de se lancer dans leur nouvelle vie !

Quels sont les points qui vous bloquent et vous empêchent de faire le pas vers votre nouveau style de vie? J’aimerais avoir vos commentaires sur ce sujet. N’hésitez pas à les partager ci-dessous!

Credit Photo: Photo par Leio McLaren sur Unsplash

Suivez-vous la règle des 4%?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *